Combien faut-il pour vivre en retraite?

Dès la soixantaine, vous allez basculer dans la période de la retraite. Avec l'allongement de l'espérance de vie, cette période dure de plus en plus longtemps. Vous avez sûrement autour de vous de nombreux exemples de personnes ayant plus de 90 ans. Cela veut dire qu'elles ont déjà derrière elles 25 à 30 années de retraite soit un tiers de leur existence. Pour vivre au mieux sa retraite, il faut apprendre à gérer un budget mensuel souvent différent de celui que l'on a connu durant la période salariée.

Des revenus en baisse


A la retraite, les revenus sont souvent en baisse par rapport à la période de salariat. Le système est ainsi fait. La pension de retraite est moins élevée que le salaire. Si votre parcours professionnel a été morcelé avec des périodes d'inactivité, la décote peut être très conséquente et dépasser 50%. Vous pourrez compenser cette baisse en profitant de revenus complémentaires liés à des placements (immobilier, bourse, assurance vie) ou une nouvelle activité professionnelle.

Des impôts plus faibles


Si les revenus baissent, les impôts baissent aussi. C'est mathématique. La pression fiscale augmente avec les revenus des contribuables. Du coup, si vous gagnez moins d'argent, vous payerez moins d'impôt sur le revenu. Il faut néanmoins prendre en compte le fait que votre abattement dépend de la composition de votre foyer fiscal. Celle-ci peut évoluer avec le départ des enfants ou le décès d'un époux.

Les cotisations sociales sont plus faibles sur les pensions de retraite. En effet, elles ne comprennent que la CSG, la CRDS, la CASA (contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie) et l'assurance maladie.

La pension de réversion


En cas de décès de votre époux, vous pouvez prétendre sous certaines conditions au versement d'une partie de la pension de retraite qu'il aurait dû toucher s'il n'était pas décédé. Pour cela, il faut avoir été marié avec la personne défunte. Vous devez avoir au moins 55 ans. Il y a également un plafond de ressources à ne pas dépasser. Enfin, le montant versé est de 54% du montant de la pension normalement due.

Le logement


Le logement est le premier poste budgétaire pour les foyers en France. Si vous êtes propriétaire, vous n'aurez pas à dépenser chaque mois un loyer. Cela sera donc une économie substantielle. Si vous êtes locataire, vous devez anticiper le fait que votre loyer peut augmenter chaque année mais aussi qu'à un moment, vous pouvez être amené à devoir quitter votre logement en cas de revente ou de reprise par le propriétaire.

Passé un certain âge, vous ne pourrez plus obtenir de prêt immobilier pour acheter votre logement. Vous devez donc le faire bien avant la retraite. Cela vous permettra en outre de profiter de taux plus attractifs et d'une assurance réduite. Pour augmenter vos revenus, songez à vendre votre logement dans le cadre d'un viager. Cela arrondira bien vos fins de mois.

La maison


A la retraite, votre maison va potentiellement nécessiter certains travaux. Par exemple, en cas de problèmes de mobilité, il faudra installer un monte escalier pour pouvoir continuer à utiliser les pièces à l'étage. L'entretien de votre jardin devra être confié à des professionnels si vous n'êtes plus en capacité de vous en occuper.

Les loisirs


Quand on a du temps, il faut s'occuper. Les loisirs sont nombreux pour les personnes retraitées. De nombreuses associations locales permettent de maintenir un lien social tout en pratiquant des activités adaptées. Vous aurez aussi probablement envie de voyager mais cela coûte cher. Heureusement, il existe de nombreux organismes proposant des offres packagées de voyages pour les seniors.

Des frais de santé en hausse


Avec l'âge, les problèmes de santé se multiplient. Le suivi doit être plus régulier. Les examens sont plus nombreux et coûteux. Les personnes doivent prendre des traitements médicamenteux tous les jours. Tout cela a un coût qui n'est que partiellement pris en charge par l'assurance maladie. Il faut donc souscrire une mutuelle complémentaire. Elle permettra de couvrir vos dépenses de santé.

La dépendance


Dans certains cas, les problèmes de santé nécessitent une prise en charge quotidienne avec la mise en place d'une aide à domicile. Cela engendre des frais imprévus qui peuvent être très élevés, notamment si la présence d'un aidant est nécessaire à domicile en permanence. L'accompagnement peut également se faire dans le cadre d'un établissement spécialisé : Ehpad ou maison de retraite.

Quel budget pour bien vivre sa vie de retraité?

Il est difficile de donner une réponse précise à cette question. Le budget varie en fonction de la ville où vous habitez, de votre âge, de votre logement, de votre état de santé et de vos habitudes. On comprend aisément qu'une personne locataire habitant à Paris n'aura pas les mêmes frais qu'un propriétaire dans un village de province.

Comme le logement est le principal poste de dépenses, si vous êtes locataire au moment du départ à la retraite, vous devez évaluer votre situation pour voir si votre pension va vous permettre de couvrir votre loyer et toutes les dépenses du foyer comme avant. En effet, si votre loyer représentait 30% de votre revenu de salarié, cela sera bien plus à la retraite.

Le tableau ci-dessous récapitule un certain nombre de dépenses classiques et fait la comparaison entre la situation d'un salarié et celle d'un retraité. Le cas correspond à une personne salariée touchant un salaire net (salaire brut moins les charges sociales) de 2.000 € par mois habitant dans un logement dont le loyer serait de 700 € par mois.

Poste budgétaire Salarié Retraité
Revenu principal 2.000 € 1.800 €
Loyer 700 € 700 €
Voiture 500 € 400 €
Mutuelle 0 € 200 €
Electricité et eau 100 € 100 €
Nourriture 200 € 250 €
Vêtements 50 € 50 €
Loisirs 100 € 100 €
Solde 350 € 0 €

Note : ce calcul correspond à des revenus et des frais mensuels. Ce ne sont que des estimations fournies à titre d'information. Elles n'ont aucune portée légale.

A la retraite, certaines dépenses préalablement payées dans les charges sociales ou par l'employeur reviennent à la charge du retraité. C'est le cas par exemple de la mutuelle complémentaire ou du restaurant d'entreprise. Cela fait des dépenses supplémentaires alors que les revenus sont en baisse. On comprend mieux pourquoi l'aspect du logement est crucial. Si vous êtes propriétaire, votre situation financière sera bien plus simple que si vous êtes locataire ou que vous avez encore un prêt qui court sur plusieurs années.

Vous avez donc tout intérêt à épargner durant votre période d'emploi. Cela vous permettra de constituer un matelas pour vos vieux jours.

Blog sur la vie quotidienne

Florence

Mère de famille accomplie le soir, Florence est conseillère financière le jour. Ceci lui permet d'offrir des conseils pratiques sur tout ce qui touche aux domaines de la finance, de l'épargne, du patrimoine et de la retraite mais aussi de l'enfance et des loisirs.